top of page
Rechercher

Pêche Extrême en Espagne (2022)

Voilà déjà deux ans que je n'avais pas mis les pieds en Espagne, la dernière fois étant durant le tout premier confinement de 2020, autant dire que ça laisse de sérieux souvenirs. Et je retourne en Extremadure mais cette fois je passe de l'autre côté du bateau, non plus en tant que pêcheur mais en tant que guide!

Alexandre, de Pesca Extremadura (https://www.pescaextremadura.com/) m'a proposé de guider pour lui sur la fin de saison, et c'est avec grand plaisir que j'ai accepté; je ne pouvais pas rater cette expérience.

Après des débuts à regarder et seconder les guides habituels (Sébastien, Romain, merci à vous!!!), il a fallu très vite que je prenne en main des machines de guerre: l'Endurance boat, un bass boat de 19 pieds, équipé d'un moteur Mercury ProXS de 200cv et full électronique Garmin. Plus d'infos sur le bateau ici: https://enduranceboats.com/.




Viennent les premiers guidages sur le lac démesuré d'Orellana, avec des poissons qui changent de comportement sans arrêt. L'adaptation est la clef de la réussite sur ce lac et la récompense ne se fait pas attendre: nombreux sandres, gros bass de +50cm et des brochets aux couleurs incroyables.



Les sandres avaient des phases d'activité dans la journée, il fallait être là au bon endroit au bon moment. Un peu de prospection au sondeur Garmin Echomap 12" pour trouver la fourchette de profondeur où les chercher et après il fallait alterner linéaire et verticale selon les postes. En verticale électrique, le Livescope me permettait d'anticiper les déplacements du bateau en fonction de la quantité/taille des poissons devant le bateau, mais aussi en fonction de la topographie pour rester dans la bonne fourchette. En verticale la même technologie permettait de bien animer les leurres selon la réactivité des poissons en direct sous le bateau.



Les leurres pour le sandre: pas de patern spécifique pour le sandre, bien que les leurres souples en 4" coloris blanc ou chartreux étaient au-dessus du lot. En Septembre, une palette les faisaient très bien réagir. Le Sakamata 5" de Deps et le OneUp 4" assuraient des touches quand les poissons étaient peu mordeur.s.






Les Black-bass avaient beau être tatillons, le trophée était bien souvent au bout du fil quand on ne lâchait rien. Pour faire de la touche, le drop shot dans les cailloux assurait la partie. Pour faire du gros il fallait se casser un peu plus les dents mais les poissons de 54 55 et 56 ont été pris, avec un 3kg dans le tas!


Pour ca il fallait absolument avoir dans sa boîte des chatterbaits, de préférence avec une palette noire, jupe marron (ou foncée) et surtout avec de l'écrevisse en trailer. Lorsqu'il fallait aller les chercher dans les grands plateaux d'herbiers peu profonds, le buzzbait faisait des ravages, notamment le KVD Toad buzz de Strike King. Autrement le Showerblow d'Evergreen reste un incontournable pour les pêches de surface.




Pour ce qui est des brochets, la pêche se jouait un peu partout: tantôt sur les bordures, tantôt dans les sandres, tantôt en pélagique. Et bien que la moyenne n'était pas au top cette année (mais qui annonce de sacrés poissons d'ici peu), quelque métrés sont passés par l'épuisette. Il fallait encore une fois savoir s'adapter en fonction des conditions météorologiques.



Ici encore le chatterbait a été rudement efficace sur les bordures, le brochet étant moins sélectif sur le trailer ou le coloris, bien que le blanc ait donné de très bons résultats. Lorsqu'il fallait les débusquer dans les sandres, le bucktail jig (fait maison!) permettait de sélectionner davantage l'espèce, bien que les sandres tapaient eux aussi dans la touffe! Les stickbait ont eux aussi bien fonctionné dans les zones shallow même si les brochets rataient régulièrement leurs attaques.


Bien que la région d'Extremadure reste un paradis pour les pêcheurs, il faut parfois s'accrocher pour faire le poisson trophée qu'on est venu chercher. Ces trois mois de guidage ont été pour moi une grosse expérience que je ne suis pas près d'oublier. Encore merci à l'équipe et à tous les pêcheurs que j'ai pu avoir sur ce bateau pour ces beaux souvenirs. Et qui sait, on s'y retrouvera peut-être une prochaine fois, avec pour objectif les barbeaux à la mouche!



1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page